• Encore cette histoire

    https://www.youtube.com/watch?v=iWF0f627uc4

     

    C'est encore cette histoire. 

    Cette mélodie, cette ritournelle ; qui danse et qui chancelle dans l'air. Balançoire, poussière de rêves et cendres de désillusions.

    Un piano, une voix qui se brise ; un coup de vent, les feuilles tournoient sur le sol de la pièce. Le parquet se floute devant le mouvement. Il y a bien longtemps que j'aurais dû lâcher prise. 

    Pourquoi s'accrocher sans cesse aux personnes qui nous font souffrir ? 

    Encore cette histoire. 

    Ce conte pour enfant, ce riff incessant ; qui revient, par instant. Il s'agit des autres, il s'agit de moi ; d'un peu d'amour et de poussière d'étoiles. 

    Un soupir. Qu'est-ce que je fais de qui je veux devenir, tous les jours ? Dis-moi, ce que j'ai fait pour me hisser, rien qu'un peu plus près du soleil ?

    Je dessine des pétales de rose dans le sable, et puis la Lune et puis les étoiles ; j'aimerais les rejoindre un jour. J'ai cherché la lumière et le port où m'ancrer, en vain ;et une âme apaisée m'a dit : alors deviens le phare

    J'ai pris la fuite. 

    Encore une histoire. 

    Celle de nos avenirs à écrire, de l'infini des possibles ; comme une sirène dans ma tête, le tic-tac d'une horloge qui hoche la tête, incessamment.

    On a un problème avec les rengaines. Chasser le naturel et il revient au galop ; on résiste toujours un peu au changement, même si on lui court après dans nos rêves, la nuit, quand tout le monde est endormi...

    On a tous un problème avec ces rengaines. Elles mettent le doigt dans la cicatrice, et ce, chaque fois qu'on pense avoir guéri ; elles te murmurent que t'es qu'un froussard, parce que bien sûr que si tu veux que ce soit différent, tu peux changer les choses, tu peux la jouer d'une autre façon. Elles n'ont peur de rien, pas même de te réveiller pour te dire que tu as construit tout seul ton cauchemar.

    Au final, il ne s'agit que de ça, une histoire ?

    Pourquoi c'est si compliqué quand c'est la mienne ? ça avait l'air si facile, si fluide, si logique sur le papier ; d'un point A à un point B. Rien de dramatique. Juste une aventure.Rien que ça.

    ça avait même l'air beau. 

     

    Maéli

    Qui vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'années :) 

    et qui est de retour pour de nouvelles aventures !

     

    « Sous la pluieJe n'ai pas vraiment arrêté d'écrire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :