• Et l'amour que j'ai pour toi ?

    D'où vient cette impression d'avoir fait le vide autour de moi ?

    Comme une bouée dégonflée, un silence qui se serait matérialisé 

    comme un manteau de pluie

    Où sont passés tous ceux qui disaient pour toujours ?

    J'ai beau regarder l'horizon, j'ai un frisson, le vent est frais ; le silence enveloppe doucement la plaine. Personne n'attend que tu rentres le soir, personne n’appellera pour savoir comment tu vois.

    On me dit que c'est normal que les amitiés les amours passent. On me dit que la pluie dessine de nouveaux chemins. Que le printemps viendra demain.

    Voir les gens qu'on aime partir, sans prévenir, comme une pétale se détache d'une rose ; nous formions une belle fleur, n'est-ce pas ?

    Où vas-tu comme ça ?

    Et l'amour que j'ai pour toi dans tout ça ?

     

    Maéli

    « Les cerfs volants hauts dans le cielLe passé frappe à ma porte »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :