• Je suis rentrée

    Je suis rentrée et j’avais envie d’écrire. Vous savez quand c’était la dernière fois que ça m’est arrivé ? Pas moi.

    Le soleil brille, haut dans le ciel, il danse dans les bras des arbres et se dérobe à nos regards ; cligne cligne des yeux et fais tourbillonner ta robe, car l’été est arrivé sans frapper et l’on ignore pour combien de temps il va rester.

    Les oiseaux chantent et les gens sourient et nous sommes heureux sans raison. Car là est peut-être enfouie la cause du bonheur le plus grand : il n’a pas de raison.

    Il échappe à tout raisonnement mathématiques ou de causes conséquences, c’est bien pour cela que les artistes et les amoureux ont trouvé le bonheur là où il les attend : dans leur demeure intérieure.

    Les fleurs éclosent et tourbillonnent dans le vent, je me laisserai bien porter. Mon esprit est ailleurs, toujours prêt de toi, et pourtant il fait bon d’être ici.

    Je vis entre deux mondes et je me suis égarée en cherchant le chemin du retour. Mon étoile du nord avait changé de position.

    Ce soir, je suis rentrée et je n’avais rien à raconter, j’ai fait comme avant. Les mots m’attendaient, dans les tréfonds de mon âme. Mon trésor.

    Il fait si bon soudain de respirer.

    Maéli

    « A quoi servent les motsLa colère comme un manteau »

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril à 21:14

    On sent un vrai vent de liberté retrouvée dans tes mots.

      • Vendredi 27 Avril à 19:08

        Si tu savais à quel point c'est le cas...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :