• L'ineffable

    Il parait que les contes pour enfants ne sont que fiction. Que le prince charmant n’existe pas, que les je t’aime sont surfaits car on les jette trop vite, comme on lancerait des filets dans l’espoir de garder l’objet de l’amour.

    Il parait que l’amour avec un grand A n’existe pas.

    Je te regarde de l’autre côté de la table, en triturant ce verre ; lui faisant faire des cercles concentriques sur la table. Je me mords les lèvres. Alors tout ça ne serait que du vent ?

    Je te regarde et j’aimerais dire au monde la chance que j’ai que tu te tiennes là, juste en face de moi.

    Je ris encore une fois, histoire que mon bonheur résonne dans mes oreilles ; tout le reste prend la fuite.

    Mes pieds frappent le pavé et c’est étrange comme cette étincelle dans mes yeux se reflète dans les tiens aussi ; cet effet miroir...

    Le bonheur plane sur mon cœur ; où mon cœur touche du doigt les nuages ?

    J’en perds mon alphabet ; l’ineffable serait plus facile à décrire.

    Il paraît qu’espérer c’est se confronter à des désillusions ; il parait qu’aimer ça fait souffrir.

     

    Ton bras frôle le mien. Tu comptes sur mes doigts le temps qui passe. Les il parait sont tombés comme des dominos ; parce que cela fait bien longtemps que je ne me suis pas sentie aussi bien…

     

    Maéli

    « MaintenantReste »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Octobre à 10:19

    C'est tellement beau ~  !!!

    Et puis cette phrase encore une fois: J’en perds mon alphabet ; l’ineffable serait plus facile à décrire... Juste WAOUWH !!....

    Désolée pour ce commentaire complètement décousu, et pas tellement détaillé... C'est tout ce dont je suis capable aujourd'hui ♥

      • Vendredi 20 Octobre à 15:44

        En fait ce que tu m'écris là c'est déjà énorme... Alors merci du fond du coeur <3

        Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :