• Le gouvernail à mes peurs

    Pourquoi je suis si fragile ?

    Une perle d’ailes papillons qui bat tant bien que mal

    Une abeille noyée par la rosée

    Il fait nuit et le monde se couvre de sommeil et de rêves ; je voudrais me réveiller le cœur rempli d‘amour et de joie, j’aimerai me réveiller me réveiller avec quelque chose de solide sous mes pieds

    Un clignement de paupières et je vacille ; pourquoi mon navire chavire-t-il ?

    Ce sont toujours les mêmes peurs qui s’accrochent à mes chevilles ; comme des enfants qui veulent une dernière histoire avant d’aller dormir

    encore un dernier caprice, un dernier tourment

    et c’est ainsi qu’elles finissent par passer la nuit dans mon lit

    Je me suis pris dans la toile d’araignée une fois ;puis une autre et encore une autre. Suis-je aveugle ?

    On tente la carte des pourquoi puis des comment, je reviens toujours au même endroit ; y a-t-il un instant où j’ai fait le mauvais choix ?

     

    Depuis quand ai-je laissé le gouvernail à mes peurs ?

     

    Maéli

    « Un ciel entier à déchirer Tu lui coudras des ailes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :