• Quand l'espoir s'écrase

    Oh que l'on s'égare...

    Je me perds dans le dédale de mes désirs et de mes peurs ; j'ai lancé le dé en l'air, il est retombé face caché

    Il parait que ça veut dire que c'est fini

    Les larmes du passé s'échouent sur les carreaux ; d'une vitre à l'intérieur, oh j'ai comme l'impression de vivre comme une éponge qui prend tous les coups et les émotions 

    et comme une princesse dans sa tour d'argent, qui attend, qui attend ; mais qu'est-ce que tu fous ?

    avec cette peur de se casser la gueule

    t'arriveras jamais à marcher

    Pour une chute on en fait des montagnes et le soleil brûle ma peau, comme un ami qui se serait trop approché ; jusqu'à se brûler les ailes sur une chandelle

    On me dit t'as une gueule d'ange mais tu ferais mieux de cligner les yeux si tu veux pas que ton coeur finisse dans le fossé ; 

    mais merde c'est  ça le bruit que fait l'espoir quand il s'écrase sur la table ?

    J'y ai mis tout ce que j'avais, tu sais...

    Il n'a eu qu'à respirer et le château de cartes est tombé ; mais quelle folie de vouloir être en vie ! A jouer les morts-vivants, on risque tellement moins.

    Et pourtant après la nuit, je serais de retour au casino de la vie ; avec toujours plus à parier car on a si peu à perdre, quand on ferme les yeux et qu'on écoute ces battements en nous...

     

    Maéli

    « Le monde s'échoueA l'heure où »

  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Juin à 20:03

    Ton texte est très poétique! J'adoreee <3

      • Mardi 13 Juin à 20:36

        Merci beaucoup <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :