• Un vivant immortel

    Je me relève, ils te rendent à la terre...

    Une rose pour l'éternité.

    Larmes qui coulent, perles qui naissent de nos yeux, roulent et s'écroulent sur le sol ; que notre amour t'accompagne.

    Parti ; comme un hurlement, un murmure.

    Que le souffle de ma voix te pousse jusqu'en haut des cieux, perche-toi sur la Lune, relève la tête.

    Une constellation pour un grand homme, faites lui de la place parmi vous, boutons de glace, boutons de lumières.

    Que le vide qu'il nous laisse aille remplir d'autre contrées...

    Que les papillons te portent sur leurs ailes et que nos jours nuageux soient ta rédemption papi...

    Papi qui n'a pas su trouvé la paix sur Terre, laisse-la t'envahir dans les airs.

    Papi qui n'a pas connu l'amour plus fort que tout dans la vie, trouve-le dans la Mort.

    Que tes premiers pas dans la mort, fasse de toi un vivant immortel.

     

    Maéli.

    « A mon grand-pèreReproches »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :