• Au revoir

    Dis, c'est quand qu'on se voit ? 

    Dis, tu me prends dans tes bras ? 

     

    Je suis restée plantée là, le coeur comme un boulet dans la cage thoracique, jusqu'à ne plus te voir. Tu as fini par disparaître, au loin. 

    Je suis restée plantée là, un océan de larmes coincé au bord des yeux. L'écume du temps  murmurant un au revoir salé ; un frisson, j'ai pris mes bagages et je suis rentrée à la maison.

     

    Ton parfum s'accroche encore à moi ; ton souffle, ta peau contre la mienne. Le vent l'emportera, comme des milliers d'étoiles cristallisées dans mon coeur.

    Je voudrais bien que tout ça ne finisse pas vraiment.

     

    Tu me manques déjà. 

     

    Je t'aime.

     

    Maéli

    « Tu as pris l'avion

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :