• Chagrin et colère

    https://www.youtube.com/watch?v=Wk008ADh4iY

     

    Comme un cri de rage.

    Orage sans colère. La pluie s'est abattue sur les toits. Un chien aboie au loin. La douce musique de la pluie sur les fenêtres me ramène à mon champ de bataille ; à ma grenade dégoupillée nichée dans ma cage thoracique.

    Je voudrais hurler à la Lune que peu importe le temps et les kilomètres, je ne crois pas à tout ça. Pourtant, quand je ferme les yeux ou que je regarde dans un miroir, ce sont tes pupilles que je vois. 

    Aussi claires que l'océan.

    Même si tu n'es pas là, tu es partout avec moi.

    Je voudrais me mettre au milieu de la route et crier au monde l'injustice de ton absence ; me faire prendre en flagrant délit par les feux d'une voiture et te dire que je t'aime.

    Non, je ne dirais rien de tout ça. Ni que tu me manques ni que je tiens à toi ; je ferais comme si je pouvais me passer de tout ça.

    Le chagrin et la colère se la jouent au bras de fer, mais les seuls bras que je veux ne sont pas là. C'est le seul endroit où je me sens vraiment vivante et je voudrais m'embraser et je voudrais vivre mais il me paraît que je ne sais pas vraiment ce que c'est...

     

    Maéli

    qui regoûte aux mots; doucement mais sûrement

    « La libertéA quoi servent les mots »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Avril à 15:45

    Tu n'as rien perdu de la magnificence de ta plume :)

      • Dimanche 22 Avril à 19:54

        Merci, ça fait chaud au coeur de l'entendre :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :