• Si tu t'en vas ?

    -Adam, où tu vas comme ça ?

    Mon coeur se fend. Tu pars ? Tu t'en vas ?

    Tu as fait tes valises ?

    Mon coeur se serre.

    Je ne suis pas du voyage ?

    Le vent balaye tes vêtements. Il s'énerve à ma place ; parce que j'ai seulement la force de rester paralysée. La peur statufie.

    Je suis terrifiée, Adam.

    Et qui me dira que tout ira bien si tu t'en vas ?

    Les pensées fusent et défilent et tout va trop vite pour moi. Comment en est-on arrivés là ? Les pensées m'envahissent elles sont si rapides que je ne peux les pourchasser ; elles me glissent entre les mains.

    Sur un gramophone, au loin, je me souviens de tes bras tout autour de moi qui voulait dire "reste tout près de moi, ne t'en va pas" et Frank Sinatra qui s'égosillait "I love you baby"

    Où sont passés tes toujours tes jamais ?

    Et tes promesses ?

    Pourtant, tu pars sans te retourner.

     

    Maéli

    « Suivez-moiL'été »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 21:48

    Triste mais très beau texte, j'ai eu l'impression le temps de quelques secondes de regarder cet être qui part sans se retourner.

      • Mardi 16 Mai à 15:22

        Merci... Ravie d'avoir partagée cette image ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :